Compte rendu de la réunion du comité Mulhouse 178 du 6 janvier 2017

De en-marche68
Aller à : navigation, rechercher

Réunion du comité local Mulhouse 178

Reunion060117.png
Reunion060117-2.jpg
Organigramme68-janvier2017.jpg

6 janvier 2017

Sont présents : J Philippe A, J Frédéric B, Laurent B, Charles B, Théo B, Thierry CL, Claire D, Gabriel D, David D, Christophe D, Laurence D, Deborah FK, Loîc J, Fatiha K , Gilbert K, Régis K, Didier K, Cécile L, Christian L, Gilles M, Virginie M, Cathy N, Guillaume P, Benoit P, Benoit R, Louis S, Virginie S, Aurélie T, Virgil W… et quelques autres qui n’ont pas pointés sur la liste ! au total 34 personnes.

Organisation

1. Laurent Bernhard, référent départemental, présente ses vœux et un court diaporama sur le mouvement, En Marche et son évolution ; nous sommes actuellement dans la phase de transformation avec jusque fin janvier les débats lors des réunions sur des thèmes variés proposés par le national. Viendront ensuite une phase de mobilisation et l’entrée en campagne réelle. Cette évolution dans la mobilisation nécessite une structuration du mouvement au niveau départemental, avec mise en place d’un organigramme ( cf document ci-joint) .

2. Dans cet organigramme, on retient en particulier :

• Gilles Martin est responsable des réseaux sociaux/ communication et est prêt à publier sur la page Facebook En Marche 68 tout se qui se rapporte aux événements réalisés sur le département. Il ne faut pas hésiter à le contacter et aller voir régulièrement cette page https://www.facebook.com/le68avecmacron/?fref=ts

• Gabriel Dewallens gaby.dewallens@gmail.com , tel : 06 37 19 17 35 s’occupe aussi des Jeunes avec Macron et du versant mobilisation ; il peut être joint pour de l’aide quant à l’organisation de toute action, en particulier pour relayer les infos et aider à trouver du monde pour l’action.

• Patrick Striby patrick.striby@wanadoo.fr est chargé de l’évènementiel et peut être contacté pour tout événement créé pour qu’il tienne à jour l’agenda des manifestations et éviter des doublons ou des événements en même date …

• Thierry Crépin-Leblond, thierry.cl@me.com Tel 06 07 74 37 74 est animateur de ce comité et responsable des comités locaux du Haut-Rhin. Actuellement, on compte 775 adhérents, 24 comités locaux, 95 adhérents en comités. Certains de ces comités sont inactifs, au total ils sont répartis assez régulièrement sur le territoire. Il y a encore des comités devant vivre mieux, d’autres seront peut être amenés à fusionner (sur Mulhouse en particulier, et peut-être Colmar). Sur Altkirch et le Sundgau, la situation est plus problématique pour le moment avec absence de comités actifs. On note enfin un comité à Mulhouse Place de la Réunion avec lequel aucun contact n’a toujours pu être réalisé à ce jour.

3. On rappelle que le comité de Mulhouse 178 ne comporte que 11 membres officiels… et nous sommes 34 à la réunion : il est demandé à chacun s’il le souhaite de s’inscrire sur la plate forme via le site en-marche.fr dans le comité de son choix ( en général là où il se rend aux réunions). De même s’il souhaite participer à un événement, il est bon de s’inscrire sur le site pour cet événement. (On trouvera aussi les infos des événements sur la page En Marche 68.)

4. L’élargissement du comité Mulhouse 178 demande à revoir son fonctionnement matériel : il faut trouver impérativement une autre salle. Laurent est chargé de demander au Lerchenberg ( Dornach) pour la semaine prochaine si on peut disposer d’un local.

Actions à prévoir

• Régis propose des « ballades » en ville, quartier Nouveau Bassin qui brasse une population variée. On y utiliserait par exemple le jeu de cartes d’Aurélie. Laurent a des badges qu’il peut fournir. Une proposition de participation à ces balades est à compléter sur le tableau Excel accessible par Google drive et modifiable selon ce que chacun pourra apporter en présence : https://drive.google.com/open?id=0B4G0AD7Iu_sDWnUtWDAwcV80Vkk

• On parle d’utiliser un paperboard, ou se faire une sorte de mini stand où le contact serait pris avec les passants ; l’objectif est d’amorcer le dialogue, de donner une visibilité au mouvement, de capter de futurs éventuels adhérents (récupérer adresse mail). Laurent doit demander à la mairie de Mulhouse si cette pratique nécessite une autorisation préalable. • On parle aussi de Kakémono… • Pour le jeu de cartes, vu son succès et son intérêt reconnu, on rappelle le lien permettant d’obtenir ses infos ; https://drive.google.com/open?id=0B4G0AD7Iu_sDWnUtWDAwcV80Vkk Laurent demandera au national si on pourrait en envisager l’impression à grande échelle.

• Rappel : la page FACEBOOK En marche 68 !! https://www.facebook.com/le68avecmacron/?fref=ts


• D’autres propositions : politicodating (Régis, à prévoir à partir de mars), marche entre villages pour toucher le milieu rural (Emmanuelle), standup (Gabriel), jeu avec une roue ( Aurélie)… à développer ultérieurement.


Débat autour de la thématique « Travail »

Les débats ont été fournis et riches ; pour répondre aux questions, on s’est séparé en petits groupes.

1. Laquelle de ces orientations est-elle pour vous prioritaire ? 
A
réduire l’écart entre le salaire brut et le salaire net 



 B
Renforcer les droits à la formation professionnelle des chômeurs 



 C
Autoriser les accords de branches ou d’entreprises à déroger à la loi 




 D
Universaliser l'assurance chômage 



 a. Rr22 RDDDRDR Réponse D après discussion et vote ; dans l’ordre on retrouve D-A-B-C

2. Quelle recommandation souhaiteriez-vous porter pour améliorer l’une de ces orientations ? Universaliser l’assurance chômage peut entraîner un effet pervers et des abus qu’il faudra éviter ; il s’agit d’aider à la création d’entreprises par une sorte de filet de sécurité, et sans doute plafonner les allocations chômage en cas de perte d’activité.

3. Quelle autre solution concrète seriez-vous prêt(e) à défendre ? Permettre la mise en place de référendum au sein des entreprises pour des accords qui dérogeraient à la loi ; les syndicats n’auraient plus le monopole de la négociation. Il serait intéressant de voir comment cela fonctionne dans les pays où le dialogue social est bon… (Allemagne, autres pays nordiques ?). Par contre, le droit du travail ne doit pas être lié à la taille de l’entreprise, sous risque, alors, d’un effet seuil.

4. Seriez-vous prêt(e) à défendre l’idée de l’adhésion obligatoire à un syndicat afin d’améliorer la qualité du dialogue social ? 



 A la majorité, NON, il s’agit cependant de voir comment inciter les salariés à adhérer à un syndicat

En définitive

  • Une prochaine réunion est prévue le Vendredi 13 janvier dans un lieu restant à définir, mais compatible avec la grandeur du groupe actuel !! (voir pour organiser au besoin les boissons), sur les thèmes EUROPE et SANTE. (voir fiches ci-jointes)
  • On peut déjà prévoir pour la réunion du 20 janvier d’aborder les thèmes ECOLOGIE/DEVELOPPEMENT DURABLE .

Merci encore à chacun de sa présence, du temps donné et de l’énergie offerte lors de cette réunion !

Thierry CL