Compte rendu de la réunion du comité Mulhouse 178 du 18 novembre 2016

De en-marche68
Aller à : navigation, rechercher

COMPTE RENDU REUNION COMITE LOCAL MULHOUSE 178 DU VENDREDI 18 NOVEMBRE 2016[modifier]

Étaient présents : Aurélie, Béatrice, Cécile, Emmanuelle, Louis, Thierry Se sont excusés : David, Jean-Christophe

Le référent départemental est maintenant connu, il s’agit de Laurent Bernhard ; Thierry a eu des premiers contacts via Facebook, à partir du groupe FB des animatrices et animateurs locaux et par le biais de la page FB de Laurent B ; on aura sans doute bientôt des relations plus suivies. Il est actuellement en vacances et revient prochainement.

La question se pose sur la structure des comités de Mulhouse et environ, celui de Mulhouse centre compte 11 adhérents, d’autres sont en nombre très restreint ( 1 ou 2 adhérents) ; faut-il envisager la fusion de différents comités ? Comment entrer en contact avec ceux-ci ? La réponse viendra sans doute du référent départemental ; à noter que nous sommes a priori les seuls à avoir organisé des événements.

On parle de la campagne d’adhésion proposée par le mouvement ; elle est prévue pour débuter le samedi 19 novembre, afin d’amplifier l’effet de l’annonce de candidature d’Emmanuel Macron à la campagne présidentielle.

Les outils dont on dispose sont un questionnaire sur l’engagement politique, et un tract assez succinct, et la possibilité de faire adhérer une nouvelle personne ; on peut utiliser les supports papier ou alors les moyens numériques (Smartphone ou tablette connectée) pour éviter les impressions multiples.

Une formation en ligne est proposée, accessible par le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=RByrPoc0-1c

Dans le groupe présent, personne ne se sent pour le moment prêt à faire cette démarche publique, sans doute par manque de support de référence, aussi par crainte de ne pas savoir répondre à des questions sur le mouvement et la ligne politique proposée. Mais essayer de faire jouer son réseau personnel pourrait aussi être un moyen de faire adhérer de nouvelles personnes ! Aussi cela sera rediscuté ultérieurement, après d’autres ateliers ou si des supports nous étaient proposés. (à rediscuter aussi avec le référent). Depuis cette réunion, Emmanuelle a battu le pavé et entamé cette campagne en distribuant des tracts. ! Bravo, en espérant de nouveaux adhérents.

On fait écho de la journée du 10 décembre : réunion à Paris des animateurs et des référents suivie du meeting d’E. Macron ; on verra pour faire du covoiturage ? Sachant aussi qu’il faudrait contacter les autres comités locaux et leurs animateurs… via le référent.



On passe ensuite à la réflexion à l’ordre du jour sur le thème

La vie ensemble[modifier]

Thème : le progrès profite-t-il à tous ?[modifier]

La préférence du groupe est que l’état offre à tous les acteurs économiques un cadre stable avec liberté aux partenaires sociaux de se mettre d’accord, en particulier sur le temps et conditions de travail …. (Révolution !!)

Faire évoluer les contrats de travail et le recours aux prud’hommes

Pour favoriser la transition énergétique, l’éducation de tous est primordiale, même si cela relève d’une vision à moyen et long terme et n’apportera pas dans l’immédiat d’améliorations…, a contrario d’autres mesures d’incitation ou de subvention. On adopte plutôt cette vision d’un monde « idéal » à recréer.

Concernant la fracture numérique, et les mesures citoyennes à proposer, le groupe s’est interrogé sur la signification de ce terme (zones blanches ? personnes n’accédant pas au numérique par manque de moyen ou de savoir-faire en particulier les personnes plus âgées ?) : on évoque la mise en place dans les mairies ou les écoles qui disposent déjà des outils numériques d’une prise en charge des personnes en situation de « fracture » sous forme d’un tutorat bénévole ; idem dans les structures administratives telles que Pôle Emploi, CPAM, Impôts…Etc. Il ne faudrait de toute façon pas tout axer sur le numérique et garder la communication traditionnelle qui est aussi sur le plan sociologique encore indispensable

Thème : Renouveler le modèle social[modifier]

Le financement du modèle social pourrait plus reposer sur la TVA et /taxe carbone plutôt que sur le travail : le groupe est gêné de ceci, car la TVA est déjà élevée, est injuste, car touche toutes les personnes de manière identique indépendamment de leurs revenus ; si on devait modifier la taxation du travail, il faudrait envisager de revaloriser les faibles salaires et taxer plus les salaires les plus importants.

Pour aider les personnes les plus éloignées de l’emploi, l’enjeu de la formation paraît majeur, si celle-ci est adaptée et spécifique à chaque situation et à chacun ; ceci entraînera une socialisation secondairement.

Concernant la fracture générationnelle, on évoque plusieurs pistes : que les jeunes soient plus représentés dans les instances décisionnelles, que l’emploi des jeunes soit plus favorisé en particulier par des formations professionnelles vraiment adaptées permettant l’accès au travail réellement. On parle surtout et de nouveau du Revenu universel pour les jeunes qui devrait être associé à un service à la collectivité (réinsertion sociale…). On évoque d’autres pistes, favoriser le logement partagé entre générations, les cantines scolaires mixtes inter générationnelles, des initiatives mixant les générations jeunes et âgées avec des interfaces accompagnant les acteurs Enfin aussi favoriser la création d’auto entreprises encore difficile actuellement

Thème : Mettre fin aux tensions communautaires[modifier]

Pour ce qui est de la place de l’état dans la remise à plat de l’organisation de l’Islam, on pense que ce n’est pas son rôle dans notre république, en tout cas pas de manière frontale, pas sur le plan du financement etc… ( on reparle du cas particulier de l’Alsace Moselle qui ne peut pas s’appliquer à l’ensemble de la France)

La mise en place de politique européenne migratoire est plébiscitée.

Enfin pour assurer la promotion des prises de position des représentants de « l’Islam modéré » , on insiste sur l’importance que pourrait avoir l’enseignement à l’école pour tous de l’histoire de toutes les religions ; on insiste que tout cela relève aussi d’une surenchère médiatique sous forme d’une sorte de bulle médiatico-politique qui entretient un manque d‘information au quotidien et ne donne pas assez la parole et la place aux représentants de l’Islam dans les médias que l’on voit rarement s’exprimer ; des débats intercommunautaires et inter religieux pourraient être créés sur les chaînes médiatiques et en particulier dans le service public.

Conclusion de la soirée[modifier]

On se fixe un nouveau RV pour le vendredi 2 décembre 18 heures, cette fois-ci dans un café. Ce sera le Shamrock Pub 1 rue des Grains 68100 Mulhouse (proche du Palais des Sports)